mercredi 5 février 2014

Pas envie de dessiner, les arbres carnivores à la noix de coco.

J'ai pas envie de dessiner, sur un blog BD ça fait bizarre. Mais je m'en branle, j'ai envie d'écrire.

Okay, je sais pas par quoi commencer.

Si, j'ai entendu aujourd'hui, une personne dire d'un ton sarcastique "Beeuuuuh, la vie c'est de la merde", henre arrêtez de faire les miséreux les artistes.

Je suis d'accord, mais n'est-ce pas un peu réducteur ? Je ne sais pas à partir de quoi on peut dire d'un artiste qu'il ne voit pas les bons côtés de la vie. Oui, si l'on prend Saez, vieilles tendances dépressive, genre bon notre société est pourrie, il ne parle que des femmes qui lui ont fait, sûrement involontairement, du mal.
Bah ouais mais là c'est vrai il est relou, mais en même temps, ces choses là, ces malheurs stimulent. Souvent, la Tristesse est maitresse de motivation, personnellement, je produis beaucoup plus lorsque je suis en mode dépressif que lorsque je suis "content", ou "heureux".

Ouais, la souffrance morale, le mal-être, ce que tu veux, bon, bah ça fait chier quand ça t'arrives, mais une fois que t'es "guéri" tu as comme un manque. Et moi ce manque m'est insupportable, je bénis secrètement la vie de m'avoir fait comme je suis avec mes soucis de santé mentale. Si j'avais continué à vivre sans histoire comme avant, là, là c'eut été triste, parce que je ne m'en rendrais pas compte.

On m'a demandé aujourd'hui si ça allait, genre "j'ai lu ton blog et c'est pas très gai". Bah ouais, c'est pas gai, mais en même temps, ta gueule, ne te donne pas d'excuse connard. Nan, c'est vrai, ce sont mes peurs, mes expérimentations. Je fuis toujours, surtout quand il s'agit d'amour, pas que sale con, toute relation qui engage une autre personne que toi-même et ton cul de dépressif. Ouais, la fuite, surtout ouais. Parce que je sais d'avance que ce que je ne fais pas, je vais le regretter plus tard, et du coup je vais m'en vouloir et je vais recommencer à déprimer et c'est un cercle, un putain de cercle. Le cercle fuyard, c'est ça.
Alors non, ce que j'écris, ce n'est pas très gai, mais c'est pas pour autant que je vais dire "la vie c'est de la merde", non, la vie est belle. C'est juste une passe nuageuse dans ma vie, c'est tout, il n'y a jamais rien de grave, une fois écrit, je trouve que ça fait peur, il n'y a jamais rien de grave.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Compte Twitter

Page Facebook