jeudi 2 août 2012

"La Trust Industry" mythe ou réalité ?

Hier, pendant toute une après-midi, j'ai regardé les œuvres de Frenchnerd, j'ai apprécié leur cohésion de groupe. Après avoir regardé l'intégrale des grands débats, le lipdub qu'ils ont fait pour François Descraques, les biographies précisant comment ils se sont rencontrés, pour finir sur les chansons de Florent Dorin.

Après cette claque plutôt puissante, s'en suivit une remise en cause de mon travail, de ce que je suis capable de réaliser.. S'en suivit une seconde claque, puissante aussi.

Ma remise en cause en tant qu’artiste en puissance a été plutôt violente, c'est en trouvant ma bien aimée solitude sur la plage que j'ai pu réussir à réfléchir. 

"-Voyons Victor, que sais-tu faire ?
-Je sais dessiner, je dessine pas "bien" mais je dessine, je cherche à retranscrire des sentiments, des choses.
Je sais aussi écrire des histoires, d'ailleurs c'est peut-être ce qui m'intéresse le plus..
-Mais il te manque quand même beaucoup de culture, ne lis-tu pas que des bandes dessinées ?
-C'est vrai, mais j'en ai envie, j'ai envie de raconter des histoires.
-D'accord, mais il suffit pas de vouloir raconter des histoires pour pouvoir les raconter, la motivation, c'est pas croire en des rêves, il faut y aller à fond, lis des scénarios de film, des romans, des poèmes, des magazines..
-Oui, je sais, il faut que je lise plus. Sinon je n'y arriverai pas.
-Que fais-tu d'autres, raconter des histoires et dessiner n'est pas assez..
-D'accord, je..je.. Je fais aussi des vidéos, sur ce qui m'intéresse, je fais des sketchs, les écris, les joue.
-Très bien et c'est tout ?
-Oui, pour l'instant, mais je vais bientôt avoir un accordéon, c'est mon cadeau d'anniversaire.
-Qu'as tu dans tes oreilles ?
-Des chansons de Florent Dorin.. Très belles d'ailleurs.
- Il faudrait pas que tu te mettes à en écrire des chansons, si t'as bientôt un instrument, tu ne vas pas te contenter de faire des reprises, tu dois t'aventurer dans ce nouvel instrument, alors écris des chansons, elles seront tes compagnons de route.
-Oui, tu as raison, la poésie, les chansons, la musique, une nouvelle façon de s'exprimer, je vais en écrire de ce pas. Merci beaucoup !
-Je n'ai rien fait"

J'ai réfléchi au Trust, qu'est ce que je pourrais en faire, est-ce seulement l'histoire d'une année ? Car je suis quasiment sûr qu'après cette année de Fac, je me casserait je ne sais où, faire un BTS audiovisuel, ou une MANAA, quelque-chose dans le genre, et donc briser le duo Max-Victor qui a formé le Trust. En serait-ce pour autant la fin ? Ne pourrais-je pas continuer ? Ne pourrais-je pas le transformer ? En faire un collectif, collectif qui nous permettrait de monter d'autres projets, autant des courts-métrages que des chansons, et ouvrir le cercle du Trust à d'autres passionnés, formant ainsi "La Trust Industry", le "Frenchnerd" de Victor Hamonic, mon aventure ?

Ce projet demande beaucoup d'ambition, et je vis déjà dans un rêve, ce rêve est l'avenir, le travail, la meilleure chose que l'homme ait inventé. Je ne peux plus attendre de rencontrer des personnes vraiment passionnées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Compte Twitter

Page Facebook